COR UNUM ET ANIMA UNA

Ensemble Scolaire LEVAVASSEUR

Le Lycée Privé Catholique LEVAVASSEUR forme :

aux baccalauréat STMG, L, S, ES

aux BTS : CG (Comptabilité et gestion), ESF (Economie Sociale et Familiale)

à la CPGE B/L (Lettres et Sciences Sociales)

98.78%
DE RÉUSSITE
AU BAC 2019

A propos de nous

Un établissement composé de

quatre pôles.

Le Lycée Général et Technologique

Dès la seconde jusqu’au Bac, le lycée dispense des cours :

  • Pour les filières générales, Littéraire, Economique et Sociale, Scientifique avec des spécialités.
  • Pour les filières technologiques avec la STMG (Sciences et Technologies du Management et de la Gestion).

Les élèves peuvent s’inscrire aux sections européennes Espagnol, Anglais et Orientale

L'Enseignement Supérieur

2 BTS :

  • B.T.S./ E.S.F : Économie, Sociale et Familiale
  • B.T.S. / CG : Comptabilité et Gestion

1 Classe Préparatoire

  • CPGE B/L : Lettres et Sciences Sociales
COLLEGE

NOUVEAU
Ouverture de 2 classes de 6ème à la rentrée d'août 2018 à la Ressource, classes de 5ème en Août 2019 Sainte-MARIE

CFA (Centre de Formations des Apprentis)

Le CFA ECR (Enseignement Catholique Réunion) est un centre de formation d’apprentis en convention avec la Région Réunion dont l’activité est consacrée à la formation d’apprentis préparant des diplômes de niveau Bac +2 en apprentissage. Depuis sa création en 2010, il met tout en œuvre pour former ses apprentis dans les meilleures conditions et leur permettre de s’insérer durablement dans le monde professionnel.

899

Lycéens-Étudiants

175

Apprentis

98

Collègiens

130

Enseignants et Formateurs

20

Personnels administratifs
Un personnel OGEC et enseignant dynamique et engagé

43

années d'expérience

Nos formations

VOIR LE PROGRAMME

Préinscriptions et brochure

VISITES ET PRE-INSCRIPTIONS

Demande de formulaire

Visiter l'établissement

NOUS CONTACTER

Témoignage

Amaury

Aujourd’hui double-diplômé de l’Université de Cardiff et de Sciences Po Bordeaux, je travaille pour le Ministère des Armées dans une institution qui finance la recherche dans le domaine des questions stratégiques.

Après l’obtention de mon bac ES avec mention très bien en 2015, j’ai été admise au collège universitaire de Sciences Po Paris pour un bachelor en sciences sociales (histoire, droit, économie, sociologie, science politique).

Julia

Léa

Une fois mon Baccalauréat Littéraire obtenu, j’ai décidé de m’envoler vers Paris. J’ai commencé par une Licence LLCER Espagnol à l’ICP et ai obtenu mon diplôme en 2017.

Issu d’une filière S et européenne anglais au lycée Levavasseur, j’ai préparé le concours commun de Sciences Po en terminal avec la prépa proposée au sein du lycée.

Simon

Rodolphe

Mes deux PACES m’ont apporté en sérieux et en puissance de travail. Il est donc important je pense de communiquer aux élèves que même s’ils échouent, se trompent dans leurs choix post-bac ou font face à des événements compliqués de la vie, qu’il faut s’accrocher, avancer et qu’ils rebondiront dans leurs études.

Kéoni Canadas

La classe prépa B/L représente pour moi d’abord une véritable émancipation culturelle : on y enseigne un cursus de culture et utilement multidisciplinaire dans le sens où les différentes matières s’entremêlent, se complètent, s’accordent et s’emboîtent pour former une pensée complexe prenant en compte la totalité des enjeux du monde. Evidemment, elle forme mieux à de futurs universitaires par une formation, avant tout, de la pensée mais je crois réellement qu’elle permet d’acquérir des qualités applicables à des domaines très concrets. Par ailleurs, je pense aussi que ma première année de prépa à Levavasseur a accompagné cette formation de l’esprit : le soleil, la chaleur, le bleu azur quotidien ; mais aussi une proximité avec les professeurs (qui d’ailleurs sont de très bonnes qualités !) et une individualisation des besoins (j’ai pu passer mon concours blanc à 6h/épreuves alors qu’il était initialement prévu à 4) m’ont permis une certaine tranquillité de l’esprit engageant, au-delà de l’émancipation culturelle, une émancipation intellectuelle c’est-à-dire une vraie réforme de l’Esprit dans ma capacité à penser les choses-même, les choses dans leur ontologie. Autrement dit, les connaissances, c’est bien, mais avoir l’esprit tranquille, libéré, ça permet non plus une accumulation de connaissance mais une appropriation d’un mode de réflexion personnel et complexe ! Et au-delà de la simple capacité de disserter – qui d’ailleurs ne m’ait pas encore totalement acquise en khâgne – j’y dégage surtout une joie ; la joie d’une autonomie de la pensée, tentant, avec plus ou moins de succès, de structurer et de comprendre le monde dans sa complexité mais surtout dans son essence profonde ; jouant de la pluralité des idées du monde ; dans l’espoir de participer un jour au renouvellement intrinsèque de l’Intelligence humaine.