« Vie exemplaire d’un Réunionnais vertueux et héroïque ! Né dans une famille bourgeoise le 11 février 1811, il se rangera du côté des pauvres et des exclus pour s’opposer à l’esclavage des Noirs dans son pays. Une existence terrestre d’épreuves et de joies pour ce prêtre créole appelé à de lourdes tâches dans ce 19ème siècle si difficile pour tous, mais il fut en toutes circonstances fidèle à l’esprit d’obéissance, à la prière, à son ministère et d’une confiance totale en Marie comme le montrent ses liens privilégiés à Notre-Dame des Victoires de Paris. Il devient Supérieur Général de la Congrégation du Saint Esprit et du Saint Coeur de Marie en 1881. Il meurt l’année suivante, le 17 janvier 1882. »

11 février 1811 Naissance de Pierre-Louis Frédéric LEVAVASSEUR à Sainte-Marie.
Elève au collège Royal de Saint-Denis
1ère communion. Son attitude s’en trouve radicalement transformée.
Mai 1829 Départ pour la France où il arrive 3 mois plus tard.
Etudes et préparations aux examens.
Août 1835 Retour à Bourbon jusqu’en mars 1836.
Rencontre d’Aimée PIGNOLET de Fresnes et de sa soeur (futures fondatrices
des filles de Marie).
Septembre 1836 Entrée au séminaire de philosophie à Issy et rencontre de M. LIBERMANN.
1838 Etude de Théologie au séminaire de Paris.
1841 Noviciat des Missionnaires du Saint Coeur de Marie à Neuville.
Février 1842 Départ pour Bourbon.
De juin 1842 à novembre 49 Installation à Ste-Suzanne : exercice de son ministère malgré les relations difficiles avec les autorités.

Arrivée de confrères et développement de l’apostolat à St-Denis, Ste-Marie, Ste Suzanne et Rivières des pluies.
En 1846 Voyage à Maurice et visite de la mission. Il en est nommé supérieur principal.
De 1847 à 1857 Fondation des maisons de recrutement et de formation en France, Guyanne, Afrique tout en suivant les activités entreprises à La Réunion.
En 1848 Union de la société des missions du Saint Coeur de Marie avec la congrégation du St Esprit. (un seul nom : congrégation du St Esprit).
28 avril 1848 Promulgation du décret qui supprime l’esclavage.
19 mai 1848 Naissance de la famille religieuse « Filles de Marie » dont l’action se fera dans
les écoles, les orphelinats, les dispensaires, les hôpitaux de La Réunion, de
Maurice, de Madagascar et de Zanzibar.
8 juin 1848 L’île prend le nom de La Réunion.
Début de l’école agricole à Rivière des Pluies appelée « école gratuite de travail».

Ouverture du 1er noviciat des Frères à la Rivière des Pluies.
Fin 1849 Départ du Père LEVAVASSEUR pour la France.
27 septembre 1850 L’évêché de Saint-Denis de La Réunion est érigé avec, comme premier évêque, Monseigneur DESPREZ.
Mars 1851 Le Père LEVAVASSEUR remplace le Père FRANÇOIS comme secrétaire du Père LIBERMANN.
2 février 1852 Décès du Père LIBERMANN.

Le Père LEVAVASSEUR à Notre-Dame du Gard.
De 1853 à 1868 Le Père LEVAVASSEUR remplace le supérieur général lorsque celui-ci s’absente pour les conciles provinciaux, pour la proclamation à Rome du dogme de l’Immaculée Conception, lors de ses maladies mais aussi pendant la guerre Franco-Allemande de 1870 et de la Commune et particulièrement lors des relations difficiles avec le gouvernement.
1854 Le Père LEVAVASSEUR est supérieur des séminaires des colonies tout en poursuivant son travail auprès du supérieur général.
9 septembre 1864 Décès du Père LAVAL à Maurice. La tombe du Saint de l’île Maurice devient un lieu de pèlerinage qui rassemble les catholiques, les protestants, les musulmans et les bouddhistes.
6 mars 1881 Décès du Père SCHWINDERHAMMER, supérieur général.
10 mars 1881 Le Père LEVAVASSEUR est élu vicaire général.
16 janvier 1882 Décès du Père LEVAVASSEUR.


* bibliographie : Le Père LEVAVASSEUR par Monseigneur Alexandre Le Roy – Collection Mascarin